Le peuple du sourire

Par défaut

Evidemment, le Cambodge ne va pas sans les cambodgiens – également appelés « Khmers » mais ca fait peur aux gens parce que souvent on a associe ce terme a « Rouge » et les Khmers Rouges, c’est horrifiant. On dira donc les cambodgiens pour ne pas foutre le bazar dans les stats de mon blog en vous faisant dresser les cheveux sur la tête.

Depuis mon arrivée au pays du sourire, je me demande comment un peuple aussi charmant a pu donner naissance à un mouvement dont la barbarie et l’absurdité ne souffrent aucune comparaison… Il faudrait peut-être que je lise le livre « Derrière le sourire khmer » pour comprendre ce qu’ils cachent.

Car le Cambodge abrite, à mon sens, un peuple exceptionnel aux qualités innombrables, même si j’avoue que j’ai parfois du mal à comprendre comment les choses fonctionnent dans leurs têtes.

Des mon arrivée je me suis sentie a l’aise avec eux, comme si les fosses culturels étaient ici faciles a franchir, les barrières sociales simples a abolir. Quel différence avec l’Inde ou, au moindre mot ou geste de travers on passe, au choix, pour :

–          Une fille facile quand vous êtes blanche

–          Une pute quand vous êtes blanche ET en un débardeur

–          Un Dieu quand vous dites que vous bossez dans une ONG occidentale

–          Un impertinent quand vous posez des questions a quelqu’un sur sa vie

–          Un porc quand vous touchez quelque chose avec la main gauche

–          Un snob quand vous préférez ne pas boire l’eau du robinet

–          Un portefeuille ambulant quand vous vous promenez dans la rue

–          Un grippe-sou quand vous refusez de payer trois fois le prix qui était convenu au départ

–          Etc.

Au Cambodge rien de tout ca. Il y a certes quelques vagues relents du culte du néo-colon mais on ne vous regarde pas dans la rue comme si vous descendiez tout droit du mont Olympe et on n’essaye pas non plus d’abuser de votre corps parce qu’on estime qu’étant blanc, celui-ci est en libre service. Le fait que Phnom Penh regorge d’occidentaux y est sans doute pour beaucoup. Mais quand-même, quand on sait a quoi ressemblait le pays il y a moins de dix ans, le chemin parcouru est ahurissant.

En fait ce que j’aime bien chez les cambodgiens, c’est qu’ils ont de la considération pour les autres êtres humains, pour le simple fait que ce sont des êtres humains et qu’ils les considèrent comme leurs semblables. Ils vont vous parler simplement, sans être guides par une curiosité malsaine ou des intentions obscures, mais juste parce que vous êtes un terrien comme eux et qu’ils trouvent ca sympa de venir tchatcher avec vous. Et si quelque chose dans votre attitude les emmerde, ils ne vont pas se gêner pour vous le dire. Avec un grand sourire.

De plus, les cambodgiens sont sympathiques non seulement avec les étrangers mais aussi les uns avec les autres. Le bouddhisme – ou la vie peut-être – leur a enseigne des valeurs de solidarité et de partage. Une amie me racontait par exemple qu’elle avait un jour donne un sandwich qu’elle n’allait pas mange a une gamine qui venait lui réclamer quelque chose à se mettre sous la dent. Une deuxième petite fille témoin de la scène est allée à son tour réclamé à manger à mon amie qui n’avait plus rien à lui donner. La première petite fille est alors venue voir la deuxième et a partage le sandwich avec elle. On n’assiste pas a ce genre de scène dans tous les pays en développement ou des enfants meurent de faim, c’est moi qui vous le dit !

Que vous soyez blanc, noir, jaune, quoi qu’il vous arrive dans la rue, de la panne d’essence a l’égarement, en passant par l’accident ou la roue crevée, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous prêter main forte. Suffit de demander. En cas de réorientation, il y a une chance sur deux que les indications données ne soient pas les bonnes mais l’intention y est toujours.

Par ailleurs, la première chose qui m’a frappée en arrivant au Cambodge, c’est la beauté de ses habitants. Oui les cambodgiens et les cambodgiennes forment un peuple de grâce. Je ne sais pas comment vous l’expliquer autrement. Leurs visages sont fascinants et démontrent une capacité fulgurante de changer d’expression en passant en une fraction de seconde de la joie béate a une profonde gravite. Certains enfants ont une beauté tellement bouleversante qu’on en aurait presque les larmes aux yeux, avec leurs longues tignasses noires, leurs regards insondables, leurs vêtements trop amples et leurs rires cristallins. Et les petits vieux et petites vieilles ont beau avoir des sourires édentés entre des dizaines de rides, ils continuent d’illuminer le monde autour d’eux.

En plus, je trouve les cambodgiens diablement intelligent. Ceux qui ont un minimum d’éducation savent vraiment en tirer profit, faire preuve d’esprit critique et s’attirer le respect. Le fait que le Cambodge soit – rappelons le – une « monarchie a tendance autoritaire » ne les empêche pas d’être loin de se confondre avec une bande de moutons apeures et dociles formates par un système politique corrompu. Ce sont des gens dignes, ils ne font pas la manche. Un chauffeur de tuk-tuk est prêt à refuser les billets que lui tend un occidental pour une course s’il considère qu’il se fait rouler dans la transaction.

Enfin les cambodgiens ont un humour irrésistible. Ce sont de vrais clowns et ils adorent rigoler. Ils feraient une blague de n’importe quoi. C’est un humour simple, à la bonne franquette. Bon j’avoue que quand l’objet de l’hilarité générale, c’est moi, parce que j’ai tente de bredouiller trois mots de khmer, je le prends un peu moins bien. Mais globalement, ils ont toujours une histoire sous le coude et on se fend vraiment la poire en leur présence.

Et le meilleur dans tout ca, c’est que les Khmers semblent déteindre sur les occidentaux de passage qui, quand ils ne sont pas en train de pester contre le moto-dop qui les a fait perdre 25 minutes parce qu’une fois de plus il ne savait pas ou il allait, ont tendance à se bonifier a leur contact…

Ben quand on voit des sourires partout autour de soi à longueur de journée, c’est difficile de rester longtemps énervé… même pour un français🙂

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s