Le Marketing pour les Nuls

Par défaut

Bon, la Nul(le)s en question, plus précisément, c’est moi.

Moi, « Business and Marketing officer » – ouais, c’est comme ca que j’m’appelle au travail.

Il y a encore trois semaines, en dépit de mon titre glorieux, je dois avouer que je n’y connaissais, pour ainsi dire, rien au Marketing et au Business. Je pensais encore naïvement pouvoir changer le monde avec 3 pubs dans un magazine, quelques promotions sur des produits labellisés « On-aide-les-petits-enfants », un joli site internet et deux power points.

Erreur.

Je suis tombée de haut a l’arrivée tout droit de Paris de S.V, lassé de vendre des soupes chez Liebig depuis 8 ans, après avoir vendu des shampoings chez L’Oréal pendant 4 ans.

Si on fait le calcul, ca fait quand même 8 + 4 = 12 ans d’expérience en Marketing.

Donc S.V : 12.

Moi : 0.

Ce qui fait que :

Au bout de un jour au bureau, S.V avait déjà tout pigé sur la (non) stratégie Marketing de l’organisation dans laquelle je bosse.

Au bout de deux jours, il était au top sur les FSB Goals, le Forecast process et la Key target et réfléchissait déjà a comment doubler nos Income d’ici un an et optimiser le Portfolio management.

Au bout de trois jours, il nous avait sorti le Business & Marketing plan jusqu’en 2013.

Au bout de quatre jours, tout le staff de la boite venait le voir pour obtenir des conseils sur le Consumer understanding.

Au bout d’une semaine, il organisait un atelier « Brand positionning ».

Bref, deux semaines apres son arrivée, tandis que je me débats pour essayer de retenir la signification de KSF et OGSM, la différence entre RTB et Insight, le concept du Path to Purchase, l’importance des Best Practices et de la Key target, je commence à comprendre que le succes d’Apple ou de Coca Cola n’est pas exactement du a ce que moi j’applique quotidiennement dans mon travail : l’im-pro-vi-sa-tion.

–          Hey, tu sais faire une étude de marche ?

–          Oui-oui

–          Hey, tu peux rédiger un contrat de partenariat?

–          Oui-oui

–          Hey, tu peux nous écrire un Branding guideline ?

–          Un qu.. ? Euh oui-oui, trop facile

Eh bien non pas trop facile.

Maintenant que j’ai du admettre que le marketing ne se résume pas a coller des affiches et parler en permanence de comment-ils-sont-trop-bons-les-restos-de-l’ONG-dans-laquelle-je-bosse a mes amis, mon quotidien c’est Positionning Workshop, Optimization tools, Core target analysis, tableur excel et compagnie.

En fait, sauver les pauvres c’est pas de la tarte !

Une réponse "

  1. Pingback: Travailler, c’est trop dur… « My Totebag

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s