INSURRECTION

Par défaut

Je suis OUTRÉE!

Je suis tellement outrée que je me demande si je ne vais pas fermer mon blog sur le champ.

A quoi bon franchement ?

Les gens d’aujourd’hui ne savent plus lire. Vous tous lecteurs de blogs divers et variés, y connaissez-vous quelque chose a la magie des mots, a la danse des phrases, a la mélodie textuelle, a la poésie ?

Je pourrais étaler de la bouse de vache sur la toile, je suis sure que j’y gagnerais des centaines de lecteurs.

Quand je vois le succès de certains écrits dont la prétention et la condescendance n’ont d’égal que la lourdeur et la médiocrité, ca me donne envie de ne plus toucher une plume – aussi métaphorique soit-elle – de ma vie. Ca me donne envie de vomir sur mon clavier et de me couper les dix doigts pour plus enfoncer ces saloperies de touches.

Je ne peux pas supporter les gens qui s’imaginent chroniqueur, blogueur, écrivain, parce qu’ils génèrent des milliers de visites en livrant aux gens ce qu’ils ont envie de lire : du caca  littéraire tout cuit.

Prétendre savoir manier la plume, c’est facile vous savez.

Prenez un beau pays comme le Cambodge ou les gens sont aussi gentils que déroutants. Parlez de ces gens avec un ton mi-contrit, mi-amusé, mi-je-te-prend-vraiment-pour-un-con.

Râlez, critiquez, jugez sans connaitre, faites preuve d’une condescendance a tout épreuve (surtout si vous êtes français et parisien, ca fera son petit effet !), moquez vous des personnes que vous décrivez de manière crasse, faites en des tonnes, les gens croiront que c’est drôle.

Quand vous décrivez une situation à laquelle vous participez, cachez aux gens l’incohérence de votre comportement avec quelques méchancetés (ils en sont friands) sur les gens avec lesquels vous interférez. Traitez les de cons, dites qu’ils puent, qu’ils sont gros, qu’ils ont des poux, que leurs vêtements sont sales, mettez le paquet, vos lecteurs adoreront.

Oubliez les notions de respect, de dignité et d’empathie. C’est ennuyeux.

Gardez toujours cependant une once de sympathie pour celui que vous venez d’humilier dans vos écrits, ainsi ca passera tout seul.

Si on vous critique, dites à vos détraqueurs qu’ils ne comprennent pas le second degré. S’ils vous demandent ce qu’il y a de drôle dans la phrase « J’ai envie d’insulter le mendiant dégueulasse qui me réclame 20 centimes de dollars depuis 3 minutes alors que je suis en train de manger un putain de fondant au chocolat » ou « Mon chauffeur de tuk-tuk est vraiment un débile profond », même prises au 36eme degré, ignorez-les et dites vous qu’ils sont trop sentimentaux et qu’ils ne comprennent pas la satire (alors qu’au fond c’est vous qui n’êtes pas marrant).

Ayez confiance en vous, tout ce que vous dites est la vérité absolue, surtout si elle ne veut rien dire. Proférez des phrases grandiloquentes dont les lecteurs avertis se demanderont si elles ne sortent pas directement de votre trou du cul, mais qui plongeront les autres dans une perplexité ahurie mais convaincue.

Prenez les gens pour des cons.

Interprétez tout de travers et retournez les situations à votre avantage, même si la personne a voulu dire le contraire de ce que vous lui faites dire dans votre article.

Choisissez des mots compliqués avec de nombreuses syllabes si possibles.

Parsemez de tournures de phrases obscures.

Et faites des fautes d’orthographes, les gens se sentiront plus proches de vous.

Voila, c’est ca, « créer le buzz ».

Maintenant je vais retourner à mon anonymat qui me convient très bien. Vous pouvez dire que je suis jalouse, je m’en fiche. Moi au moins j’aime mes lecteurs, je les prends pas pour des cons.

Merci a vous d’être si peu.

"

  1. Nous sommes sur Phnom Penh depuis presque une semaine. Aucun sentiment d’orgueil de notre condition d’européens par rapport au Cambodge. Nous cotôyons la pauvreté et elle nous fait mal car c’est un peuple méritant, qui se bouge dans le business et qui pourrait nous donner bien des leçons…
    Chacun se débrouille pour vivre le moins mal possible et comment leur en vouloir de tirer profit de l’occidental qui passe ?
    Je suis triste de vous voir dans cette colère car j’apprécie votre amour pour ce pays et votre humour. Faites fi de tous ces orgueilleux et des imbéciles qui les lisent…
    Avec toute mon amitié,
    Brigitte

  2. Vis ta vie et vaille que vaille Sabine! Pourquoi crois-tu que ton blog est le seul que je lise? Ceux qui agissent mal ont toujours besoin d’un auditoire ou de spectateurs pour se faire remarquer; a contrario, le bien, en pensée et en acte, n’a pas besoin d’être vu ni su pour faire son effet; un seul sait toujours ce qui se passe dans le secret de ton coeur et c’est celui-là même qui te donne ta récompense.
    Le combat est le même, ici comme chez vous.

  3. Me sentant directement visé par ce papier, je me permets d’y répondre.

    Ainsi, je lis une critique enfin constructive par blog interposé. En effet, lorsque certains se contentant d’insultes, de menaces ou autres impuissances intellectuelles, vous avez fait le choix de la réponse article contre article. Je dois avouer que je vous attendais.

    A ma connaissance, vous être la première, et je vous en remercie.

    Vraiment, chapeau,
    Bien à vous,

  4. vous faites le proces d’un commentateur,mais en realité vous ne connaissez rien du Cambodge,je ne pretend pas etre un surdoué,mais je connais ce pays depuis 46 ans,vous dites ce beau pays ,oui la vous avez raison,vous dites les Khmers doux et gentils,manifestement vous ne vivez pas au Cambodge et vous n’etes pas au courant des evenements qui ont eu lieu entre 1976 et 1979 ou 80 suivant les historiens et dont helas les reminiscences sont encore ;dans beaucoup de Khmers Tous ne sont pas helas des doux Cambodgiens.
    Vous ne lisez pas ou n’ecoutez pas les medias ,il serait bon avant de faire votre blog que vous vous renseignez bien sur la mentalité et la vie des gens .
    Il me semble que vous etes comme les politiciens qui se specialisent sur un pays en restant dans leur fauteuil devant la tele ou en lisant Wikipedia sur la toile. Brigitte,la personne qui a fit la premiere reponse en est l’incarnation,8 jours de PP et tout est beau.

    • Tout n’est pas a prendre au pied de la lettre dans ce que j’écris et je suis la première a le savoir.
      Monsieur, je suis au courant de ce qu’il s’est passe dans ce pays entre 1975 et 1980, comme tout le monde, merci…
      Il n’empêche, je trouve que les Cambodgiens sont des gens doux et gentils, oui. Je sais qu’il y a des choses qui se cachent « derrière le sourire khmer » et je sais que je croise d’anciens tortionnaires tous les jours dans la rue. C’est étrange, c’est dérangeant, intriguant, c’est aussi ce mystère qui fait du Cambodge un pays intéressant. Avant même d’arriver au Cambodge, on m’a toujours parle de cette population comme étant charmante et je trouve que l’on ne m’a pas menti. J’ai conscience de la souffrance qu’ils ont subi, j’ai lu des livres sur le sujet, vu des films, j’en ai parle avec des amis cambodgiens.
      Monsieur je vis au Cambodge, c’est manifeste, contrairement a ce que vous pensez. Et j’en connais un minimum sur ce pays même si je ne prétends pas tout y comprendre.
      Vous parlez des politiciens qui jugent sans connaitre. Si je ne vaux pas mieux qu’eux, vous non plus, vu la manière avec laquelle vous vous attaquez a une de mes lectrices sur un seul commentaire, et a moi, après la lecture de quelques articles.
      Laissez-moi découvrir ce pays a mon rythme, je tiendrai peut-être un discours tout autre dans quelque mois, mais ce blog est mon espace, j’y raconte ce que je veux…

  5. Bien entendu Madame vous etes sur votre blog,et vous en faites ce que vous voulez,je m’excuse de vous avoir derangé dans vos pensées merveilleuses et bienfaisantes que vous avez du pays Khmer et vous me permettrez de ne vous repondre que par le meme sourire enigmatique qui caracterise si bien les asiatiques en general et les Khmers en particulier,et que l’on retrouve sur toutes les faces du Bayon et des diverses statues Kmeres a ceci pres que le sourire en asie montre plus souvent plus le dedain que la joie .
    vous laissant effectivement decouvrir le Cambodge a votre rytme,mon respect pour les dames fait que je ne peuts que vous souhaiter bonne route.

  6. Vous me voyez bien triste d’apprendre que je suis l’objet d’un dédain considérable dans l’ensemble du pays depuis plus de sept mois… Quelle désillusion, quel désenchantement. Sans vous je n’aurais jamais ouvert les yeux. Merci.

  7. Vous critiquez un blog excellent et qui a quelque chose à dire.
    Avez vous, on est dans le blog Carrefour, c’est du surgelé, de la barquette. Fade et inconsistant.
    « J’ai perdu des kilos », « je kiffe ma life », « les Cambodgiens sont si gentils » (on voit que vous venez d’arriver)…
    Sur ce, je retourne sur le blog de Jean-Benoît.

  8. Je dois choisir ou je peux continuer de trouver ces 2 blogs (celui-ci et vivre au cambodge) géniaux?
    J’ai quand même du mal à lire « Prétendre savoir manier la plume, c’est facile vous savez. », je trouve votre écriture à tous les 2 très riche et agréable à lire.

    • Tout le plaisir est pour moi et figurez-vous que j’ai, depuis, changé d’opinion sur ce fameux Jean-Benoit. Seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis… Bonne double lecture donc🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s