Il faut vraiment que j’arrête de me verser n’importe quoi dans le gosier…

Par défaut

… est la lecon que j’ai tiré de mon week-end dernier.

(Et est aussi accessoirement une phrase qui a fait rire mon ancienne coloc quand je lui ai raconté mes mésaventures donc je me suis dit que ca ferait un bon titre d’article) (Je sais pas ce que vous en pensez).

C’est que nous avons vécu un week-end un peu fou, marqué notamment par notre présence au Pontoon trois soirs de suite, à commencer par le jeudi (fou vous dis-je). Le Pontoon, établissement pour clubbeurs que je fréquente régulierement pour une raison qui m’échappe dans la mesure ou je n’y aime ni la musique, concue a mon sens pour les Nurds sous Ecsta/Fans de David Guetta, mais remasterisée version Khmere, ni l’ambiance galochage de putes dans les recoins sombres (ou en plein milieu du dance floor – aucun problème). Quand aux cocktails, je ne vous en parle même pas, sauf si vous avez envie de débattre sur la composition d’un mojito sans menthe, ni citron, ni Rhum.

Bon, je dois quand-meme confesser que, quand jeudi j’ai vu un mec se balader en scooter sur la piste, j’ai été assez bluffée. Et aussi que la fille qui fait sa sieste à 4h du matin systématiquement allongée sur le lavabo des toilettes me fait bien marrer…

A part ca, aucun intérêt.

Bref, tout ca pour dire que pour me traîner au Pontoon, il vaut mieux me mettre préalablement dans une certaine condition d’ebriété. Or, mon coloc ayant formellement décidé que l’alcool dans les bars de Phnom Penh etait résolument trop cher (3$ le whisky-coca, vous vous rendez-compte?), il a inventé un nouveau concept, qui consiste a acheter des fioles de vodka à ONE DOLLAR dans les superettes ouvertes 24h/24 et de les boire dans la rue, comme des clochards.

Je vous déconseille fortement d’essayer.

Résultat de notre expérimentation du concept: tous les gens qui ont gouté a ce breuvage se sont vus, le lendemain, pousser de mystérieuses plaques rouges sur le cou et les épaules.

Sauf moi, qui ait développé un autre type de pathologie…

C’est-à-dire que le lendemain matin, je me suis trouvé dans un tel état d’euphorie que j’ai passé a peu pres 6 heures à rire comme une baleine sans m’arrêter et que j’ai a peine boudé quand j’ai perdu a la belotte contre mon-coloc-contre-lequel-je-perds-toujours-parce-qu’il-me-porte-la-poisse (le meme qui m’a fait boire cette Vodka inbuvable d’ailleurs).

Hélas cet etat d’esprit au demeurant fort sympathique n’a pas duré tres longtemps et vers la fin d’apres-midi, je me suis mise a penser a des trucs vraiment pas cools…

Genre… Genre des trucs tellement pas cools que je ne peux même pas les raconter. Vous voyez les trucs de la vie dont vous avez le plus peur qu’ils vous arrivent (et là je parle pas d’un bouton qui vous pousse sur le nez alors que vous avez rencardé le pote sexy de votre copine ou de votre boss qui vous capte alors que vous glandez sur facebook, non je parle de vrais trucs de la vraie vie qui font vraiment peur), eh ben imaginez que pendant deux jours vous êtes persuadés que ça va arriver, genre là dans quelques jours. Eh ben voila, c’etait ça ma vie jusqu’à mardi matin…

Bon, après près de deux jours passés dans une angoisse irrépressible a me taper tous les délires paranoïaques possibles et imaginables sur d’imminentes catastrophes, mon esprit détraqué s’est un peu calmée et a daigné retourner à un état normal – autant que faire se peut. Mais quand-même j’ai eu très peur…

Donc le fin mot de cette histoire, c’est que j’arrête l’alcool.

Nan je déconne! Mais par contre, fini la vodka douteuse, je me remets a la bière aux glaçons.

Santé!

PS: Ouais-ouais PapaMaman je sais très bien que vous lisez plus mon blog et ça me rend très triste, donc je bois et donc j’écris des articles sur le fait que je bois. CQFD.

"

  1. Ta pauvre maman qui te lit !!!!!!! Quand même !!!!!!!!!!!!!

    C’est bon aussi la bière… Mais fais attention à toi jeune fille ! Je veux te lire encore longtemps…

    Signé Brigitte la motarde, maman de 3 enfants

  2. 1. Je réalise qu’en 8 mois, je ne suis jamais allée aux toilettes du Pontoon. Tu prendrais une petite photo ?🙂

    2. Tu recommences avec le truc de la dinde, je vais finir par me vexer.

    3. Ce que tu as pris, c’est de la vodka coupée à l’ecstasy: fais attention !!

    • 1. Encore une fois j’avais pas mon appareil, damned, mais promis j’y retourne bientôt et armée
      2. Faute de frappe, c’est corrigé😉
      3. ??? WTF

    • Je me suis rendue compte que moi aussi pendant ma phase paranoïa!🙂
      T’inquiete paupiette la biere c’est pas tres dangereux, et puis maintenant je prends le taxi pour rentrer chez moi…
      Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s