Le seul (autre) scénario possible

Par défaut

C’est fini. C’est joué. C’est plié.

Hollande va gagner.

Les derniers espoirs de victoire pour Sarkozy sont partis en fumée. Marine votera blanc, Bayrou votera rose et le président sortant s’est cassé des dents sur un Flamby impitoyable au débat présidentielle (contrairement a ce que j’avais prédit).

Plus rien ne semble pouvoir contrer l’inexorable ascension du Parti Socialiste vers le pouvoir.

Plus rien… ? Alors pourquoi ai-je toujours cette boule d’angoisse au creux de l’estomac, cette lourde impression que, quand-même, quelque chose pourrait mal tourner, cette appréhension de la mauvaise surprise, du dénouement foireux, de l’amer coup de théâtre… ?

Parce qu’il y a quand-même un tout dernier scenario envisageable : celui du spectre de l’abstention, de l’inévitable démobilisation, du cri de triomphe un peu hâtif suivi d’une mauvaise volonté globale dévastatrice, de la certitude de l’emporter qui l’emporte sur la victoire…

Chers lecteurs, rien n’est joué. L’élection c’est dimanche. N’oubliez pas d’allez voter !

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s