The Dark Knight

Par défaut

Ce week-end j’ai eu la mauvaise idée d’aller voir Batman 3 au cinéma.

En soi, c’était déjà plutot mal parti parce que, autant j’étais assez fan du dessin animé qui passait le samedi matin sur France 3 quand j’avais 12 ans, autant le film en question avait plutot l’air de relever du bon blockbuster hollywoodien, impliquant un scénario fort tarabiscoté, une démesure d’effets spéciaux, des personnages bien énervants qui se prennent très au sérieux (en froncant les sourcils a outrance), de la musique déchirante, de grands moments dramatique avec des dialogues poignants (« Oh Bruce… »)  et en prime Anne Hathaway (je déteste Anne Hathaway) (surtout quand elle met du rouge a levre) et Marion Cotillard (je déteste Marion Cotillard) (surtout dans les films américains).

En gros, pas spécialement mon truc (non, moi je suis plutôt dessins animés de chez Pixar et long-métrages d’Almodovar). Mais bon, quand on vit dans le Tiers-Monde, on fait pas trop la difficile en matière de choix cinématographiques, on prend ce qu’il y a.

On arrive donc, équipés de nos gobelets de soda et de nos cornets  de pop-corn (pas moi, je suis au régime), on s’installe, le film commence, et là, out of no where, un vent glacial se met à souffler dans mon cou, en mode J’espère que vous avez prévu le col roulé les gars parce que cet aprem, la clim, c’est blizzard pour tout le monde.

Au bout de dix minutes je claquais des dents. J’ai la présence d’esprit de demander l’avis de mon voisin et de ma voisine sur la question – avis purement objectifs dans la mesure ou il s’agissait respectivement de mon mec et de sa sœur – avant de me dire qu’il serait peut-être pas mal que j’aille demander qu’ils se calment un peu au niveau de l’A/C.

Pour etre honnete, au début je n’avais vraiment pas l’intention de faire ma relou de base. Je suis descendu en dégainant mon plus beau sourire de faux-cul et j’ai demandé à Chan-je-surveille-la-porte-d’entrée s’il ne pouvait pas régler une température décente pour la salle. Réponse : Yesyes, sorrysorry.

Dix minutes plus tard, la température avait encore baissé et je commençais à ne plus sentir mes extrêmités. Comme j’avais vraiment la flemme de redescendre, j’ai demandé à mon mec de le faire (en général il m’obéit cède à mes caprices parce qu’il est très sympa). Il y est donc allé a son tour et a brandi la menace que On allait pas se gener pour quitter la seance s’ils ne montaient pas la température (ce dont ils n’avaient probablement rien à foutre puisqu’on avait déjà payé nos billets bien entendu). Il est revenu très content de lui et, vous vous en doutez, dix minutes plus tard, on se pelait toujours autant les fesses.

C’est à ce moment que j’ai décidé qu’il était PLUS QUE TEMPS de passer en mode Grosse Connasse. Je suis allée voir Sok-je-fais-semblant-de-servir-à-quelque-chose-en-parlant-dans-mon-tokiwoki parce que tout ce que Chan réussissait à faire c’était me répéter Sorrysorry avec un sourire jusqu’aux oreilles (ce qui ne qui donnait pas l’air Sorry du tout).

J’ai demandé s’ils étaient en train de préparer un remake de Titanic version cambodgienne. Sok m’a dit Oui on a demandé en bas qu’ils baissent la clim ya 20 minutes, maintenant il faut attendre. J’ai dit Ok dans ce cas j’attends à l’entrée de la salle que la température remonte, je retourne pas dans votre putain de congélateur! Sok m’a dit C’est dommage vous allez rater le film et c’est un bon film, j’ai dit Spa grave, de toutes façons je comprends rien (obnubilée que je suis par ma chair de poule) (et le rouge a levre d’Anne Hathaway).

Au final, j’ai fini par m’asseoir par terre au pied des gradins, là ou il faisait une température a peu pres supportable (environ 12 degrés), dans tous les cas plus élevée que celle de la salle (qui devait avoisiner le 0).

Les employés du cinéma avaient l’air bien embêtés par mon cas, à tel point que Chan et Sok sont tous les 2 venus me proposer de me prêter leur veste. J’ai dit Ca ira merci bien, l’air de dire que ca allait pas aller du tout. Sok m’a proposé d’aller me chercher une couverture. J’ai dit WHAT, ya des couvertures ici ? Il a dit Non. Mais on peut trouver. Ca sentait le plan foireux, j’ai décliné l’offre (entre nous je crois que je serais toujours en train de l’attendre mon plaid…).

Au final, Kong-c’est-moi-le-boss s’est pointé (je l’ai reconnu tout de suite parce qu’il portait des lunettes) pour me demander s’il pouvait faire quelque chose pour moi (oui, BAISSER CETTE PUTAIN DE CLIM MERDE !!) (mais comme ses deux subalternes n’avaient déjà pas compris j’ai pas eu le courage de répèter) et pour me donner une bouteille d’eau chaude pour m’aider à lutter contre le froid (LOL, merci mec).

Bon, comme vous vous en doutez, j’ai pas excessivement apprécié le film. J’avoue, c’était un peu triste quand à la fin Batman il meurt en sauvant le monde (**LE GROS SPOIL DE CONNASSE !!!**) et quand le vieux Alfred il pleure sur sa tombe en disant des trucs du genre Vous m’avez confiance et j’ai échoué, Pardon Monsieur Wayne, Snif avec la belle musique bien pathos dans le fond. Mais c’est ce moment qu’a choisi Chan pour venir me demander mon numéro de téléphone et me dire que la prochaine fois que je reviendrez, j’aurais une place gratuite.

Je lui ai donc laissé mon 078 mais tout en lui précisant avec mon plus bel air de pétasse que S’ils continuait comme ça avec la clim, j’allais jamais revenir de toutes façons HEIN. Il m’a encore dit Yesyessorry et après le film était fini et j’avais pas compris pourquoi Batman mourrait pas AU FINAL.

Bref, je suis allée au cinéma.

"

  1. Pingback: CDI expatrié « My Totebag

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s